La jambe

Pieds, genoux, cuisses sont les morceaux de jambe qui révèlent l’attitude combative et résistante de cette série de sculptures.

Parties du corps qui lui permettent de se mettre en mouvement, de migrer. Elles cherchent aussi à rester debout, en appui, en équilibre. Mais seules, elles sont incapables de faire face à une situation de faiblesse, de fragilité. Endurante et remplie d’espoir, chacune d’elles s’est donc alliée à sa prothèse, partenaire solidaire et alter-ego qui semble l’accompagner dans l’effort.

 

L’une est peinte en terra cotta et se dissimule discrètement dans une anamorphose, ne laissant apparaître que son semblable qu’elle hisse, tout immaculé.

Une autre est modelée sur le vif en blanc brut ciré telle une étude de plâtre. Agrippée à des semelles de Pull-buoys qui la maintiennent à la surface, elle est hors du danger qui la guette, à l’abri d’une possible dissolution.

Une troisième qui s’extirpe d’un doux magma de draps de bain, est émaillée en vert-de-gris simulant la patine du cuivre qui s’oxyde.

Une dernière porte le fac-similé d’une amphore antique cuite au bois à l’engobe orange satiné comme un fruit généreux et bien mûr.

© Sandrine Bringard - 2020